Loading...

bernard hayot béké

by , 26 décembre 2020

Sur un plateau de télé, en 1998, il avait assimilé l'esclavage à "un crime contre l'humanité", avant même qu'une loi ne le fasse. finit dans les comptes de GBH. "En 1848, 65 000 esclaves martiniquais ont été libérés sans la moindre exaction. Ce silence est jugé méprisant quand il semble plutôt embarrassé. Dommage qu'à l'école, aux Antilles "françaises", on n'apprenne rien de tout cela à nos enfants... Allons, allons! COMMENT CAMILLE CHAUVET ET CATHERINE CONCONNE ONT PLOMBE LA LISTE EPMN, L'EXÉCRABLE JAMAÏCANISATION DE LA SOCIÉTÉ MARTINIQUAISE, Corinne Mencé-Caster recrutée par La Sorbonne, "Dézafi" (1975) de Frankétienne, le premier roman en créole haïtien, Plénière de la CTM (21 et 22 décembre 2020) : où les limites de l'odieux et de l'ignoble sont franchies, Des travailleuses du sexe nous parlent de leur client le plus riche, FESTIVAL MARTINIQUE MERVEILLE DU MONDE : LE PRÉSIDENT DU PARC NATUREL REFUSE DE PAYER DES ARTISTES, Création de site Internet en Martinique : eclipsecreation.net. Quant à la Guyane, n'en parlons même pas, la mouvement des 500 frères ayant fait connaître au monde entier l'ampleur des problèmes auxquels celle-ci est confrontée ! Non. Ne nous emballons pas. Peut etre que nos jeunes verront ainsi un autre pays qui leur donnera envie de rentrer au pays également, car nous aurons une mentalité qui nous permettra d'évoluer et de créer une "économie" prospère, également ouverte vers l'extérieur et pas recentrée sur notre petite personne. Les arbres généalogiques s'entrecroisent à l'infini depuis les débuts de la colonisation. Serge Letchimy, député et maire (Parti progressiste martiniquais) de Fort-de-France, refuse d'entrer dans les querelles de chiffres, les discussions de boutiquiers. Le chiffre d'affaire du groupe dominant la grande distribution dans les départements d'outre-mer, a doublé en 6 ans. En traitant publiquement de mauvais gestionnaires (en clair, d'incapables) ceux que les Martiniquais ont élu pour les diriger, le Béké Bernard HAYOT a révélé son vrai visage derrière celui du grand protecteur des arts et du patrimoine qu'il affiche depuis des années. Derrière les revendications des manifestants guadeloupéens et martiniquais suppure la plaie jamais soignée de l'esclavage. L'homme a encaissé l'humiliation, retiré sa main. "Le fils béké qui "fautait" avec une Noire était mis au ban par les autres", rappelle Roger de Jaham. Roger de Jaham a vu ruiner des années d'efforts pour "réhabiliter le béké" et réconcilier sa communauté avec le reste de la population. Les grandes familles sont les Hayot (famille d'origine normande arrivée à la Martinique à la fin du XVIIe siècle, propriétaire du Groupe Bernard Hayot, dont le dirigeant Bernard Hayot est la plus grande fortune des Antilles françaises, et 275e fortune de France), les Huyghues Despointes (famille d'origine protestante qui a ses racines dans le nord de la France, arrivée au XVIIe siècle, aujourd'hui … Pour nous aussi, c'était un poids. Telle Sylvie Hayot, samedi dernier, qui accueillit les pompiers venus la secourir par un : « Pa mannyé mwen, sal nèg », (ne me touchez pas sale nègres). Des routes en cul-de-sac, où ne se rendent que ceux qui y ont à faire, mènent à cet éperon, surnommé "Békéland" par les insulaires. Vos arguments sont mot pour mot ceux habituels à Firmin G. Quant à votre "sanction", franchement... L'université des Antilles sommée de rouvrir le master "Énergétique et thermique", par le tribunal administratif, Alex Ursulet, l’avocat de Guy Georges, accusé de viol. Il ne se voile pas la face, sait bien le lourd passif historique qui oppose les 3 000 békés aux 400 000 autres Martiniquais. "On ne parlait pas de l'esclavage à la maison. Ce dernier restera connecté avec ce compte.   En traitant publiquement de mauvais gestionnaires (en clair, d'incapables) ceux que les Martiniquais ont élu pour les diriger, le Béké Bernard HAYOT a révélé son vrai visage derrière celui du grand protecteur des arts et du patrimoine qu'il affiche depuis des années. DONC il y a bien une vérité sur ce point là, la CTM est en train de laisser crever la Martinique. Je pense que, pour être la PREMIERE fortune de France (!!!!!! Vous trouvez normales les "vakonnajri" de la télé d'Etat à qui pourtant vous payez une redevance alors que vous passez votre temps à critiquer notre site qui est d'accès gratuit. Bernard HAYOT a également le soutien de la justice coloniale ... qu'avec violence et force le béké Bernard HAYOT fè lajan ay' pour la rentrée scolaire. Et qu'on ne dise pas que c'est du à une organisation quelconque ou à une loi de l'état, c'est juste une question de personne. Selon le classement du magazine CHALLENGES, Bernard Hayot serait la 210e fortune française. Ces habitués de la coulisse, qui financent la vie politique locale et ménagent leurs protecteurs à Paris, se retrouvent aujourd'hui exposés. Quand une escalade commence on ne peut pas prévoir son issue. Fondateur du Groupe Bernard Hayot surtout actif en outre-mer, il en est actuellement le président. Notre mentalité évoluera quand les gens accepteront les critiques constructives, car elles existent. p. Lecture du Monde en cours sur un autre appareil. Le Groupe Bernard Hayot a été fondé à la Martinique en 1960. Textes racistes de Gandhi... A NEW YORK, LE CREOLE EST UNE LANGUE OFFICIELLE, POURQUOI LA FRANCE A TUÉ KADHAFI ? Fondée et présidée par Bernard Hayot, né en Martinique en 1934, cette société par actions simplifiée principalement active dans l'Outre-mer français possède des activités d'import/export, de grande distribution, de distribution automobile ainsi qu'industrielles. Il n'en fallait pas plus pour que la population les rende responsables d'un coût de la vie en moyenne 30 % à 40 % plus cher qu'en métropole.    Que cache en réalité cette comparaison malsaine opérée par HAYOT entre des colonies, les dernières de la planète, dont aucune ne s'en sort mieux que l'autre et où la gestion politique est quasi-identique, à une grosse nuance près, d'un territoire à l'autre ? Triste histoire. Dis donc, Méluche, tu te prends pour qui, mec ? Comme c'est un béké il n'a aucun droit à la critique. Comme dirait Aimé #Césaire : » Eh bien dis-donc, Sergio on … Roger de Jaham dénonce là un poncif : "Nous sommes cinq frères et soeurs. Aussi puissant que discret, Bernard Hayot, véritable patron économique de l'île, est le descendant le plus illustre de la famille Hayot, des Juifs hollandais arrivés en Sa famille est réfugiée en métropole, elle a fui la "révolution" d'Elie Domota, le porte-parole du Liyannaj Kont Pwofitasyon (LKP). Le groupe compte 11 000 collaborateurs en 20191. Son ancêtre est arrivé dans l'île en 1635, comme capitaine de la milice. Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois. Dlo dépasé farin, boug ! Connexion | Flux RSSCréation de site Internet en Martinique : eclipsecreation.net, Quand j'ai lu cela, j'ai traduit en language béké ( que je devine) :"dans ces territoires mieux gérés que la Martnique, je peux plus facilement , agir , pénétrer le marché, diriger , obtenir ce que je veux..etc. Bernard Hayot condamne les propos d’Alain Huygues-Despointes 20 février 2009 par Rédac Creoleways Tribune de Bernard Hayot publiée par France-Antilles le 17 février 2009 suite à la diffusion du reportage "Les derniers Maîtres de la Martinique" diffusé par Canal + en pleine crise LKP (Guadeloupe) …    Car en quoi la Réunion avec sa route littorale la plus chère de France, voire du monde, non achevée d'ailleurs, est-elle mieux gérée que la Martinique ? "Le bruit ne fait pas de bien, le bien ne fait pas de bruit", répète-t-il à ceux qui le pressent de parler. Mais l'employée préfère ne pas donner son nom : elle travaille au rayon boucherie d'une enseigne tenue par l'un de ceux qu'elle fustige. Fondateur du Groupe Bernard Hayot surtout actif en outre-mer, il en est actuellement le président. Ses propos n'ont pas de double sens en langage béké je pense. Le vaccin contre le Covid-19 va-t-il nous sauver rapidement de l’épidémie ? Je ne me sens pas touché personnellement par ses propos, et les seules personnes touchées sont celles qui sont à la CTM, qui font un "boulot" loin d'être remarquable (pour ce qu'ils font je ne sais pas si on peut appeler cela un boulot). La famille Hayot est classée au 119ème rang des fortunes de France. La dénonciation, même hurlée dans l'anonymat d'une foule, est une nouveauté. Son fondateur, Bernard Hayot, né en 1934, a investi deux secteurs poids lourds de l’économie : l’automobile et la grande distribution. Le temps où cette coterie possédait les établissements financiers, aussi bien que les entreprises auxquelles ils délivraient des crédits, est révolu. OH LA PRESCRIPTION, LA BELLE HYPOCRISIE ! Tribune de Bernard Hayot publiée par France-Antilles le 17 février 2009 suite à la diffusion du reportage « Les derniers Maîtres de la Martinique » diffusé par Canal + en pleine crise LKP (Guadeloupe) et K5F (Martinique). Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam. Sans parler de son taux d'homicides plus élevé que chez nous. Entre l’Assemblée nationale et le siège du Medef, manifestation à Paris contre les licenciements, A Bercy, une cellule d’informaticiens pour aider l’Etat à réguler les GAFA, « Les feux de la spéculation devraient enflammer le platine », « La France doit construire un écosystème des technologies quantiques ». Bernard Hayot, la plus grande fortune des Antilles françaises, n'a jamais donné d'entretien aux médias. 1 Bernard Hayot, l'empereur de la grande distribution. Une bonne partie de Jarry, la zone industrielle de 300 hectares où se trouvent le port autonome de l'île, le terminal pétrolier de la Sara et le World Trade Center (le centre des affaires de Pointe-à-Pitre) appartient à des "Français". Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil. "Le béké est vu comme le possédant, le réactionnaire et celui qui refuse de se mélanger", constate André Lucrèce. Sachez que c'est le territoire ou il est le mieux implanté, donc il n'a pas besoin de plus ici (bien que le rachat de casino va venir grossir ses rangs). Il fait partie de la communauté Béké. Le contenu de ce site est le fruit du travail de 500 journalistes qui vous apportent chaque jour une information de qualité, fiable, complète, et des services en ligne innovants. Nos parents ne nous ont rien laissé, même pas une voiture. Et il suffit de lire l'actualité ou de s’intéresser à tous les petits artisans ou petites sociétés qui déposent le bilan chaque jour pour s'en rendre compte. Derrières les traditionnelles demandes sur les prix et les salaires, le pouvoir de la communauté est directement, nommément contesté. Mais aujourd'hui, derrière les revendications des manifestants, le pionnier constate que suppure la plaie jamais soignée de l'esclavage. Depuis le début de la colonisation, les familles possédantes des Antilles ont connu bien des révoltes d'esclaves, bien des jacqueries d'ouvriers agricoles, des grèves d'usines, des blocages de centres commerciaux. En cliquant sur « Continuer à lire ici » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte. Fondateur du Groupe Bernard Hayot surtout actif en outre-mer, il en est actuellement le président. Le livre qui a changé ma vie / liv-la ki mofwazé lavi-mwen, Woulo-bravo simenn-la (La couronne de lauriers de la semaine), Bakwa milé simenn-la (Le bonnet d'âne de la semaine), Préparation à distance du CAPES de créole, APLCR (Association des professeurs de Langues et Cultures Régionales). Mais on n'a pas le droit de s'appuyer sur des contrevérités, comme l'a fait HAYOT, pour tenter de les discréditer. Défenseur des artistes de la Caraïbe, Bernard Hayot organise également des expositions de prestige. Ce fut un aiguillon supplémentaire à la révolte. Sans même parler de son taux d'alphabétisation trois fois plus faible que celui de la Martinique et son taux de chômage plus élevé. "La Guadeloupe (ou la Martinique) est à nous, la Guadeloupe (ou la Martinique) n'est pas à eux. Car ce n'est pas tant son jugement qui est en cause que la comparaison à laquelle il se livre entre la Martinique et les autres territoires d'Outremer. Bombe atomique : sommes-nous à l’abri d’une catastrophe nucléaire ? Descendant d’une famille de colons arrivés à la Martinique en 1680, héritier d’une fortune opulente bâtie sur l’exploitation de « l’or blanc » (le sucre) par l’esclavage, le béké Bernard Hayot a … Donnez-nous ce que vous nous devez !" Une règle qui perdure encore dans certaines familles. Ils y rechignent par atavisme. Difficile dans cette atmosphère de camp retranché d'obtenir des confidences. Exploiteur, affameur, raciste, endogame : Roger de Jaham ne comprend pas l'opprobre que subit actuellement sa communauté aux Antilles, hurle à "une sacrée cabale". 50 % de la valeur ajoutée produite en Guadeloupe sont dus à des entreprises métropolitaines. Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Bernard Hayot et sa famille, 194ème du classement Challenges des plus grandes fortunes de France en 2016. Ils fréquentent les mêmes églises, amarrent leurs bateaux aux mêmes pontons, ouvrent rarement leur maison à qui n'est pas du clan. Les frères Hayot sont réputés pour leurs amitiés balladuriennes. Imaginez, dans une société majoritairement noire et métissée, un groupe de Blancs qui vivraient repliés sur eux-mêmes. Sur la marina de Pointe-à-Pitre, amarré en face de l'Islet, où vivent les békés de Grande-Terre, un Pursuit, de 36 pieds et 4 couchettes, est resté un mois paré à lever l'ancre, avec à bord de l'eau douce et des vivres. Bernard Hayot le reconnaît: «Avant d'être pris pour cible, j'ignorais le poids exact de mon groupe.» Du coup, le Medef local a fait les comptes. Assis sous un élégant carbet, dans le souffle de l'alizé, Roger de Jaham, 60 ans, laisse flâner son accent créole pour raconter le camouflet qu'il a récemment subi : "Pour la première fois de ma vie, un homme que je saluais m'a dit : "Je ne serre pas la main d'un béké."" Les Blancs créoles doivent aujourd'hui se justifier en place publique. Ce Béké, comme l’on dit aux Antilles, a créé un petit empire grâce à ses accords avec les "Vous me mettriez dans une situation catastrophique", dit-il. Cela fait trois cent cinquante ans que vous nous exploitez, ça suffit ! Noirs et métis antillais reprochent aux békés cette manière de vivre en vase clos, de se penser en Créoles à part. Et ce qui est dommageable c'est de voir qu'une majorité de nos actifs est payé par l'état ou les collectivités et qu'ils cautionnent indirectement ce système sclérosé tout en critiquant l'état car ça fait bien de nos jours. Ne nous échauffons pas mutuellement les esprits. "Lui, il a dit tout haut ce que les autres pensent tout bas", jurait une manifestante martiniquaise. Alain Huygues-Despointes a levé brutalement l'interdit. Je ne préfère pas m'exprimer, attendre que ça se tasse", explique un habitant avant de raccrocher brutalement le téléphone. La famille de ce brillant entrepreneur s'est installée sur l'île aux fleurs au XVIIe siècle. DÉCLARATION DU COMITÉ DE DÉFENSE DES OCCUPANTS LÉGITIMES DE PÉCOUL, Envie de boycotter Israël ? et je rajouterai que les personnes élues "démocratiquement" ne l'ont été que par une infime partie de la population. (Jean-Guy TALAMONI, président de l'Assemblée de Corse). "Les békés étaient considérés comme une donnée sociale incontournable, aussi évidente que le fait qu'il y ait des riches et des pauvres", constate André Lucrèce, sociologue et écrivain. Comme il est probable que nos chers (es) journalistes ne percevrons pas ladite nuance, pourtant grosse comme le nez, dévoilons-là : le Béké HAYOT décrète que Tahiti et la Martinique sont les deux territoires ultramarins les plus mal gérés parce que ce sont les seuls où le personnel politique ne cherche pas à s'intégrer au plus haut niveau de l'Etat français.

Coupe De France Karting, Jeux De Moto 3d, Histoire De La Poésie Au 19ème Siècle, Le Théorème Du Parapluie Pdf, Ccas Montreuil Adresse, Paris Oslo Bus, Piste Cyclable Argelès Saint-cyprien, Séjour Minorque All Inclusive,

No Comments


Leave a Reply

Your email address will not be published Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Défiler vers le haut